quand on a la chance d'habiter une jolie région, on en profite.

 les balades à pied sont propices à la rêverie

pas encore de veritables couleurs d'automne mais des signes tout de même

 

275

 

comme ces champignons

277

 

d'autres que nous sont passés par là, une promenade à cheval, pourquoi pas ?

279

 

la forêt qui borde notre ville

280

 

avec ses souches

281

 

ou ces blocs de pierre, vestiges du temps passé282

 

traversons la nouvelle thève

283

 

les chataignes sont tombées

284

 

j'aime les plantes sauvages qui me rappellent mon enfance libre

285

 

 

286

287

 

288

289

 

les chardons sont superbes

290

 

291

 

l' œnothère se mêle aux herbes folles

292

 

nous longeons les jardins ouvriers

293

 

les mûres s'enchevêtrent dans l'aubépine

294

295

296

297

 

les premières feuilles jaunes du chêne à terre

298

299

 

au loin, dans une propriété, les potimarons se prélassent

301

302

 

la caroote sauvage est contente d'avoir retrouvé de la fraicheur

303

 

je m'attarde devant la clôture d'une maison particulière si joliment fleurie

304

306

307

308

309

 

puis nous rentrons par le parc du château311

312

 

les lianes du chèvrefeuille offrent leurs jolies fleurs

313

 

et les cyclamens tapissent avantageusement les sous-bois du parc

314